Promenade de nuit

Publié le par Charly...


Recommandations: installez-vous confortablement, détendez-vous, ne pensez à rien, fermez les yeux, faites le vide.

Après quelques instants, quand vous sentez que vous êtes prêts, ouvrez les yeux et considérez ce joli poème en prose que je vous recommande (avec l'accord de l'auteur).

Mais attention, lisez-le doucement, calmement, visualisant chaque détail, vous laissant imprégner de l'atmosphère.
Voyez comme il est assez facile de s'imaginer les différentes phases de la promenade : le côté accuiellant de l'endroit avec ses couleurs chaudes, son ambiance rassurante, puis quelques pas plus loin, l'effayant du lointain sombre, froid et inquiétant. Brrr, j'en ai des frissons dans le dos.

Rentrons vite, on est quand même mieux chez soi !

Comme quoi, même d'une simple image peut naître un poème...

Charly...

Publié dans Prose

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Satine 26/11/2008 14:08

Je veux mon n'veux !

Charly... 27/11/2008 17:20


Bon, tu l'auras voulu. Dans les prochains jours une poésie sera publiée.
Charly...


Satine 17/11/2008 19:32

C'est un coup à prendre et ce n'est pas si difficile que ça. Le plus dur je trouve et le rythme à respecter qui nous pousse des fois à choisir un autre mot alors que le premier était plus harmonieux.. J'insiste, lance-toi !

Charly... 23/11/2008 09:22


Ouh, mais elle insiste lourdement la bougresse. Je sais, je t'en remercierai plus tard. Bon, je vais m'y mettre. Tu l'auras voulu. Si je me casse les dents, tu me paieras un dentier. OK ?
Charly...


Satine 14/11/2008 17:31

A l'heure qu'il est je suis bien d'accord avec toi, on est bien chez soi. Un poème a bien des origines, l'essentiel c'est que ces-dernières fournissent une émotion que le poète va inévitablement mettre en vers soit pour la décrire, soit pour la poursuivre....

Charly... 16/11/2008 18:06


Le foyer est quand même le lieu où l'on se sent le mieux. On en fait un nid douillet et ce n'est pas pour rien. L'émotion que tente de décrire ou de poursuivre le poête est si insaisissable parfois
que la mettre sur papier est déjà un exploit. Alors en vers... n'en parlons pas.
Charly...


SAM 02/08/2008 17:50

Tu lui en fais de la pub à Chrystelyne. Tu as des actions chez " Un jardin d'écriture" ? lolEn tout cas, c'est mérité !

Charly... 22/08/2008 09:47


Oui, je mets en évidence des articles particulièrement parlant et qui m'invitent à une réflexion plus ou moins profonde. Je pourrais faire la même chose avec certains des tiens si j'ai ta
permission...
Charly...


Lauren 07/06/2008 17:10

Me suis promenée et égarée,Fatiguée, j'ai vu cette terrasseMe suis assise, il fait chaudJ'ai commandé un verre d'eauL'ai siroté longuementEn regardant le peu de passantsEt peu à peu monte l'angoisseBien que la nuit soit étoilée,Cette rue sombre m'affole, il faut rentrerQui voudra m'accompagner ?

Charly... 08/06/2008 09:09


C'est curieux ces sentiments que fait naître en nous une rue sombre. Comme quoi on est fait pour vivre dans la lumière, et en sécurité. Si l'on n'avait pas connu le danger, le sombre ne nous aurait
jamais fait peur.
Charly...