Bla, bla , bla

Publié le par Charly...

"Si" et "Quand" étant plantés, il poussa "Rien".

  
Proverbe de Turquie


L'effort que l'on déploie à faire des hypothèses sans fin ne donne rien de concret et peut devenir frustrant, épuisant. Autant employer son énergie à faire avancer les choses par des actions réelles.

Si un premier temps de réflexions, de planifications est nécessaire, dans un deuxième temps, il faut passer à l'action. Cette deuxième étape est peut-être plus difficile, elle nous sollicite réellement. Mais elle sera la concrétisation de ce qui fut envisagé. La joie de voir réalisée la tâche prévue effacera les efforts que l'on a dû fournir sans trop d'envie.

Charly...

Publié dans Proverbes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Satine 09/11/2008 13:30

C'est tout à fait vrai mais je recommanderais tout de même de bien réfléchir avant d'agir et de passer à l'action quand on est sûrs de son choix ou quand on tourne en rond dans la réflexion...Bisous

Charly... 10/11/2008 17:19


Certes, une bonne réflexion est indispensable. Les coups de tête sont risqués. A un moment il faut se décider, on ne peut rester indécis indéfiniment.
Charly...


SAM 29/07/2008 20:00

Des " si " c'est pas mal pour imaginer ce que cela aura pu être, et essayer d'agir ensuite dans ce but.

Charly... 03/08/2008 10:32


Certes. Comme hypothèse de travail oui, mais comme discours final, danger. Danger d'une fainéantise qui aurait facilement tendance à s'installer.
Charly...


Lauren 05/06/2008 17:29

"Si tous les gars du monde décidaient d'être copains et partageaient un beau matin leurs espoirs et leurs chagrins...."Cette vieille chanson m'est revenue à l'esprit quand j'ai lu ce proverbe : ça c'est de l'uthopie.Passons au concret :On peut avoir des idéaux et ne pas renoncer à nos envies sous prétexte de la difficulté ; bien sûr évaluer les obstacles, avoir confiance en soi et surmonter les barrages, comme ces exemples :- apprendre à nager alors qu'on a peur de l'eau- créer son entreprise, aller au devant des clients potentiels- s'engager dans le bénévolat et prendre sur son temps- etc...pourvu que ces actions réfléchies soient efficaces.Là, il est certain que le résultat nous ravit.Mais ce sont des exemples à petite échelle.Mai 68 est loin derrière nous et ne se renouvellera pas. J'ai l'impression que nous sommes devenus plus frileux de l'avenir, plus fatalistes.Nous gardons toujours nos ambitions, mais elles sont étouffées dans l'oeuf.Je pense à ces 240 salariés de l'usine Bosch à Beauvais qui pour garder leur travail ont fait cette proposition mûrement réfléchie :Si nous renonçons à nos jours de RTT et nous soumettons à un gel des salaires pendant 2 ans, pourrons-nous garder notre emploi ?Réponse : Quand vos salaires seront aussi bas que ceux qui sont pratiqués en Asie : j'écourte et j'image, mais dans l'ensemble c'est ça, puisque la direction refuse et fermera ses portes en 2009.Peut-on encore être motivé ?Peut-on encore avoir aujourd'hui un esprit de tolérance?Notre société est devenue une société du profit et nous sommes là à subir.Je ne veux pas être trop négative ; il y aura toujours des personnes qui se mobiliseront (heureusement) et je les admire car c'est souvent le pot de terre contre le pot de fer.Alors vivons, agissons à notre niveau et ces idées qui nous font vibrer défendons les avec obstination.

Charly... 06/06/2008 17:25



J'ai appris cette chanson il y a longtemps. Je me souviens qu'elle me faisait rêver. Je n'ai retenu que cette phrase, va savoir pourquoi.
Les exemples que tu cites sont bien pensés. Ils requièrent du courage, de la confiance, des efforts.
Tu sembles avoir une colère contenue, face aux injustices d'un monde qui n'a d'yeux que pour le profit économique, et qui n'a que faire de tous ces travailleurs qui risquent le chomâge. Tu
admires ceux qui luttent, tu reconnais que ce n'est pas gagné, que la partie est inégale quelque part. Mais tu n'y peux pas grand chose et moi non plus. On ne fait pas prendre facilement un
virage de 180 degrés à un 38 tonnes ! Quelles sont les alternatives, les solutions ?
Charly...



Ptitsa 21/05/2008 19:27

Je n'ai planté ni "si", ni "quand"! "Rien"... que de l'éternel présent, chez moi ! Si je te traduis mon proverbe en espagnol, attention, tu devras traduire celui-là en turc. :DA l'occasion, explique-moi ton dernier com' ? Je ne comprends pas bien en quoi ma fable "exprime mes sentiments à votre égard". Tu n'es pas un modo, si ? Ou alors, ton commentaire irait-il avec un autre texte, celui de la "demi-bougie", par exemple ? Je suis perplexe, là... : )

Charly... 21/05/2008 22:31


Et qui te dit que je ne connais pas le turc ? Vas-y n'aie pas peur, lance-toi en espagnol...
C'est beau ça "l'éternel présent" !
Heu...pour le modo, oublie. Je cherche depuis tout à l'heure ce que peut bien être un modo... Pas doué le mec hein ? Non, oublie, oublie...oublie.
Charly...


chrystelyne 21/05/2008 19:04

Plus besoin de chaussettes, le soleil revient  ! laisse tomber le costume cravate et sors les nu pieds !bises  chrystelyne

Charly... 21/05/2008 21:49


Je sens une coalition entre tous et toutes pour ne pas me laisser m'habiller correctement. Je ne peux tout de même pas me présenter à vous dans une tenue négligée !
Mais comment feriez-vous si la question se posait chez vous ?
Chrystelyne quand même !
J'ai peur de m'enrhumer les pieds nus.
Charly...