Avoir ou pas

Publié le par Charly...


 

« Avoir ou ne pas avoir ? », telle pourrait être une variante d'une fameuse tirade qui a été citée des millions de fois. Est-ce que le fait de posséder des biens, des choses matérielles, des avantages, sans parler des nécessités basiques de la vie, est gage de satisfaction, de réussite, de bonheur ? Nous parlons, bien sûr, de choses dont on pourrait bien se passer mais qui sont devenues tellement courantes que lorsque nous ne les avons pas, nous avons une vague impression d'inachevé, de manque, de vide, de désarroi. Nous sommes prêts à reconnaître que ce serait du luxe – oh, un bien modeste luxe, convenons-en – mais tout de même ! Dans nos sociétés de consommation, ne pas pouvoir disposer d'articles ou d'avantages que tout le monde possède finit par titiller quelque chose en nous. Un arrière-goût de sentiment d'injustice peut-être.

Peut-être, mais tout dépend de ce dont nous parlons ! Alors prenons des exemples concrets. Commençons par ce que nous avons entre les mains: l'ordinateur. Qui n'a pas eu une panne au moment où il s'y attendait le moins ? Et comment nous sommes-nous sentis à ce moment-là ? Un peu désemparés, déçus, vaguement en colère (ah, ce n'était pas le moment !), frustrés, impuissants ? Résolus à y remédier mais définitivement résignés, nous n'avions pas le choix. Au bout d'un instant, on se ramasse et on réoriente nos activités vers d'autres occupations, avec ce sentiment étrange d'avoir été brutalement coupé du monde. L'ordinateur serait-il devenu indispensable dans nos vies ?

Autre exemple, la voiture. Objet ô combien utile pour certains vus les déplacements obligatoires qu'ils sont amenés à faire. Rappelons-nous la dernière fois qu'elle est tombée en panne, notre belle voiture, notre amie. Frustration ? Désarroi ? Le ciel qui nous tombe sur la tête ? Il a bien fallu s'arranger autrement pour s'en passer, tout en espérant qu'elle sera remise en route très rapidement. La voiture, est-elle devenue indispensable ?

On pourrait citer nombre d'objets de la vie courante que l'on possède sans y prêter la moindre attention. La télévision, le vidéo, le téléphone portable, mais aussi le lave-linge, le lave-vaisselle, le réfrigérateur, le four à micro-ondes, la ligne téléphonique, l'électricité/le gaz, les canalisations qui fuient ou qui sont bouchées, etc...

Oserai-je finir cette liste interminable par un avantage que ne possède pas tout le monde et qui donc fait cruellement défaut à de (trop) nombreuses personnes (bien que certaines s'en passent très bien) ? Je veux parler de l'âme soeur. Que l'on soit pour le mariage ou pas forcément, il est naturel de désirer ardemment avoir son âme soeur près de soi. Je ne m'étendrai pas sur les avantages ni sur les inconvénients (eh oui, aux dires de certains, il y en a !) de l'avoir trouvée, je risquerai de mettre le doigt sur certaines souffrances latentes. Mais je terminerai en évoquant, pour tenter d'être complet sur le sujet, alors que la liste n'est pas du tout exhaustive, la perte d'un être aimé, conjoint ou proche.

Avoir, avoir bientôt, ne pas avoir, ne plus avoir, avoir eu ou ne jamais avoir eu, voilà autant de circonstances qui suscitent bien des émotions, qu'elles soient positives, négatives ou plates. La réflexion du jour, vous l'aurez compris, porte sur l'influence que peut avoir sur nous, la possession ou la non possession, la perte ou l'acquisition de choses (au sens large du terme) dont nous sommes devenus dépendants.

Puisque le texte est placé sous la rubrique « vidéo », je vous renvoie, avec l'accord de l'auteur, à une histoire sans parole de quelques minutes qui est agrémentée d'un commentaire intéressant, juste sous la vidéo. Son titre : l'âme seule.

Charly...

Publié dans Vidéo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nina de zio peppino 27/11/2008 16:15

J'aime beaucoup ce texte. Le mois dernier j'ai eu une panne d'électricité qui a duré une nuit. J'étais complètement perdue!

Charly... 29/11/2008 10:17


Merci. Comme je te comprends. Dès qu'on perd nos repères habituels, on est, par définition, déboussolés. De quoi réfléchir, non ?
Charly...


Jim 26/11/2008 13:03

C'est vrai... Ma dernière panne d'ordi m'a laissé désarmé... en fait c'était surtout pour la perte d'un chapitre qui n'était encore sauvegardé que sur le disque dur... (on ne m'y reprendra plus, enfin j'espère).
C'était il y a plus de deux ans, et je n'ai commencé à réécrire ce chapitre que lundi soir...

Et puis je me suis laissé surprendre par le dernier pasage de ton article... Je ne m'y attendais pas du tout, et pourtant...

Bonne journée à toi Charly! :0059:

Charly... 27/11/2008 16:57


Tu vois qu'on finit par se retrouver dans ces idées que j'expose bien modestement. Tu as mis plus de deux and à t'en remettre donc. Apprenons à laisser à leur place les objets qui nous entourent.
Le dernier passage est une espèce de clin d'oeil pour extrapoler le sujet sur un aspect plus personnel mais dont l'absence est, naturellement, la plus douloureuse.
Charly...


dos 21/11/2008 20:02

A méditer: "Même sur le plus beau des trônes, on n'est jamais assis que sur son cul." Montaigne

Charly... 27/11/2008 14:38


J'ai décidé de publier celui-là. Il a une vérité qui, comme tu dis, peut faire réfléchir. Sacré Dousantouich ! Charly...


Mouffles 20/11/2008 22:35

Hello,
Je me suis reconnue bien sur !
Quand l'ordi tombe en panne c'est une catastrophe et j'ai envie d'une multitude de choses ("Quantité de choses qui donnent envie d'autre chose..."Souchon)
Mais  mon âme soeur m'est indispensable !
Je n'ai par contre pas accès à la vidéo en lien (page demandée n'existe pas) et donc....................Je l'ai pas !!!
Bisous
Mouffles

Charly... 27/11/2008 15:00


Ben voilà, une blogueuse qui est sensible aux pannes de l'ordinateur. Elle ne pourrait pas venir bloguer comme elle aime. Comme je te comprends. Pour la vidéo, c'est dommage. Va sur son site
(Passionnément toi) et cherche "l'âme seule ", ça vaut le coup, tu verras. Charly...


Sylviane 20/11/2008 05:44

Le progrés n'a pas que du bon... Il nous a poussé à être dépendre des choses comme si elles étaient essentielles et peu à peu, ce même progrés nous a coupé du monde et des autres au moment même ou les moyens de communications sont les plus nombreux...Le lien vers la vidéo n'a pas fonctionné pour moi, dommage.Bises à toi et bonne journée, Syl

Charly... 27/11/2008 14:19


C'est vrai que le progrès a son revers de médaille. Il améliore d'un côté la vie et le confort, mais d'un autre côté, il sépare plus qu'il ne rassemble. Etrange. Pour le lien, c'est bien dommage.
Va sur son site peut-être et clique sur la vidéo, elle mérite d'être vue, je t'assure. Charly...