Force agissante

Publié le par Charly...


 " Or la terre était informe et déserte et il y avait des ténèbres sur la surface de l’abîme d’eau ; et la force agissante de Dieu se mouvait sur la surface des eaux."

Genèse 1 : 2



 
Dans ce deuxième verset de la Bible, nous sommes encore dans la période qui précède le « premier jour » de création, lequel commence au verset trois. Qu'avons-nous ?
Une terre informe et déserte, couverte entièrement d'eau d'une profondeur inconnue mais grande ( l'idée est exprimée par le terme « abîme »). A la surface de l'eau, il n'y a pas de lumière, mais des « ténèbres ».
Apparemment, des couches nuageuses épaissent enveloppaient encore la terre et empêchaient la lumière d’atteindre sa surface.

Mais les choses ne sont pas statiques pour autant, il y a quelque chose qui est à l'oeuvre. La « force agissante » ou « esprit » ou « un vent impétueux » (selon différentes traductions) de Dieu se mouvait sur cette surface.
Le terme traduit différemment par les mots entre guillemets vient du terme original hébreu « rouah » issu d'une racine qui a le sens de « respirer, souffler ». Il a donc fondamentalement le sens de « souffle ». Ce mot sous-entend les notions d'invisibilité, d'activité et de dynamisme.

Comme l'hébreu est une langue très précise et qu'elle a servi à écrire la première partie de la Bible dans son écriture originale, il convient de s'y référer pour comprendre les sens précis des termes. Dans ce verset il n'est pas fait allusion à une personne quelconque, laquelle ne pourrait pas recouvrir toute la surface des eaux du globe.
On comprend donc qu'il s'agit ici d'une force active, invisible, impersonnelle qui se meut dans les ténébres au-dessus de la surface de la terre. La force agissante de Dieu, celle dont Il s'est servi pour créer l'univers matériel dont nous avons parlé au premier verset. La Bible ne donne que peu de détail sur la façon dont elle agit mais on peut être sûr qu'elle ne se mouvait pas pour rien, sans qu'il y ait un résultat concret.
Si au verset trois la lumière se fait voir sur la surface de la terre, cette force agissante a dû jouer un rôle pour dissiper les nuages de poussière cosmique qui entouraient la terre au début de sa formation et permettre ainsi aux rayons du soleil d'atteindre la surface de la terre.

Passionnant, non ?

Charly...

Publié dans Bible

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

michel 22/11/2009 13:19


la force agissante de dieu le rouah ,le pneuma,le souffle..la creation procède donc de l'esprit ,dieu est donc esprit,Adam et eve sont donc esprits puisque crées a l'image de dieu ,chassées du
jardin d'Eden il sont donc vetus d'une d'une tunique de peau à savoir d'une corporalité,comment vivre la liberté dans une prison de chair,condamné a vivre la liberté due a la consommation du fruit
de la connaissance du bien et du mal?!Va et délivre moi de cet homme qui m'abrite dit Jesus à Juda dans l'evangile copte de Juda evangile copte du 4eme siècle.
Comment regarder dieu en face et perdre sa forme comme la femme de Lot transformée en statue de sel,que l'on croit a tord etre morte alors qu'elle est la seule a avoir été sauvée.
Soufre sel et mercure composent la matière disent les alchimistes ,modifions la proportion des trois elements qui nous composent,augmentons la quantité de lumiere en nous,pour nous liberer du
soufre c'est a dire de la souffrance ,qui se traduit par l'agitation,ainsi perdant notre forme ,nous reduisant a un sel ,nous parviendrons a liberer la partie ailée de nous même ,le mercure
représenté comme un dieu aux sandales ailées,tres semblables aux anges de la cabbales,
n'oublions pas que dieu a placé  a l'entrée du Jardin d'Eden des Cherubim a tête de boeufs aux glaives tournoyants pour interdire l'accés au jardin ,qu'elle est la nature de ce
sel,dont il faut augmenter la proportion en nous même ,ou le recuperer?n'oublions pas que les anges ou dieux ,les elohim pluriels de la genese l'ont repandu abondamment sur terre,et que du coup les
hommes le meprise,cet "or" n'est pas l'or vulgaire,le trouver et bien l'utiliser voila toute l'oeuvre.
PS Ce n'est pas par un effet de rethorique que Jesus se trouve dans la creche entre l'ane et le boeuf,et que les rois mages guidés par une etoile viennent l'y adorer,nul ne dit si les roi mages
étaient cannibales.


Charly... 08/07/2010 18:50



Oui, d'après ce qu'on peut comprendre de la Bible, la création procède bien de l'esprit saint de Dieu qui est lui-même un esprit. Il crée un monde matériel (différent du monde des créatures
spirituelles) et achève son oeuvre pas la création du premier couple humain qui est donc fait de chair et de sang, de matière. Etre créé " à l'image de" ne signifie pas que cette création soit de
"même nature que". L'expression "à l'image de " fait bien comprendre que ladite création est dotée, dans un bien moindre mesure, des mêmes atributs ou même qualités que son Créateur.


Tu fais bien de parler de "prison de chair", en particulier de cette chair qui a hérité du péché de ce premier couplu humain. C'est pourquoi les Ecritures nous annoncent l'espérance d'une
véritable libération de ce péché hérité dans nos gênes, pour enfin jouir de la glorieuse vie telle qu'Il l'avait prévue à l'origine de la création.


Pour ce qui est de la femme de Lot, la Bible est claire: elle est bel et bien morte. Jésus la cite comme exemple pour appuyer son enseignement.


Au plaisir pour d'autres discussions.


Charly...



Caroline.K. 22/03/2009 20:21

Cher CharlyEn parlant tout a fait d'autre chose, tu m'as donne une reponse a une question que je me posais depuis un moment, donc c'est 'contact, c'est bien ca. Merci pour l'info. Par contre, je ne le ferais pas avant d'etre rentrer chez moi et de pouvoir me connecter quand je veux. Je ne consulte pratiquement pas mon email, je ne le fais qu'en rapport avec le blog et comme il ne peut pas y avoir d'urgence, ce n'est regulier. Par contre, je saissirais la balle au bond, mais pas forcement pour parler de force agissante si tu le veux otujorus bien sur.

Charly... 25/03/2009 05:19


Euh... "contact" ? Ben si tu le dis. Je ne vois plus trop à quoi tu te réfères mais si tu as la réponse que tu cherchais, tant mieux. Naturellement, tu peux toujours saisir les balles au bond pour
parler de ce que tu veux, tu sais que je suis toujours disposé pour le dialogue, grande source d'enrichissement. Quand tu veux et comme tu veux. Je ne peux pas dire mieux.
Charly...


Caroline.K 02/03/2009 16:10

Oui tu as raison Charly, je refuse de definir certains concepts ou de nommer un Dieu parce que j'ai souvent constate que ces definitions la reduisait mon champs et qu'on me sommait ensuite de ne plus avoir ni yeux, ni oreilles pour tout ce qui sortait de la definition, pour moi c'est une idee insupportable, la religion divise les hommes qui ont soif de montrer leur superiorite en tout meme dans les choses du coeur et de l'esprit. Bien sur que je suis ouverte pour comprendre l'origine de mes angoisses, mais le fait de ne pas  attribuer la creation du monde a Dieu mais au pouvoir qui nous depasse, ne m'angoisse pas du tout. Penses tu qu'il y'a un lien entre tout ca ? bien sur que toute aide a la reflexion meme prive me ferait plaisir, comment vois tu les choses?

Charly... 10/03/2009 05:43



Je comprends. Avec une telle expérience, ta réaction
s'explique. Si la religion divise les hommes c'est parce qu'ils l'utilisent pour, comme tu dis, montrer leur supériorité dans tous les domaines. Alors que nul ne devrait imposer ses croyances, ni
prendre des airs altiers. Il n'y a aucune raison à cela. La croyance est une affaire privée qui ne regarde personne. Maintenant on peut très bien en discuter avec tout le respect qu'il convient.
De la discussion jaillit la lumière. Qui sait si on peut apprendre des choses en partageant respectueusement nos points de vue. Si pour l'instant tu préfères appeler la Cause première le Pouvoir
qui nous dépasse, pourquoi pas ? Mais une chose est sûre, tu aurais besoin d'en savoir un peu plus pour te faire une opinion plus juste des choses. Utilise le lien privé en bas de page pour
poursuivre cette discussion, si tu veux. Comme disait je ne sais plus qui: " Il n'y a pas de problème, il n'y a que des solutions". A toi de jouer.
Charly...









Caroline.K. 22/02/2009 20:33

Non, pas du tout Charly, je n'ai pas pousse pas ma reflexion jusque la, ce sont des sentiments instinctifs, et dont je souhaite qu'ils le restent. Pourquoi il faudrait il forcement tout nommer surtout lorsque le mot en usage a un sens qu'on ne comprend pas au fond de soi. Je suis toujours en quete, je suis une angoissee de nature, donc ce n'est jamais une conclusion definitive avec moi, parce que je suis comme les malades dependants d'une substance, mon angoisse revient regulierement sonner a ma porte et je dois sans cesse la combattre. 

Charly... 26/02/2009 05:10



Les sentiments instinctifs nous donnent une impression vague et difficile à définir. Ils ouvrent la voie à une grande variété
d'interprétations plus ou moins satisfaisantes. Peut-être penses-tu que chercher à les définir serait les réduire. C'est possible. Mais cela peut aussi t'ouvrir de nouveaux horizons. En cherchant
à expliquer les choses, on en voit d'autres. Et qui sait, ta lutte contre l'angoisse pourrait bien paraître moins âpre. Je te parle par expérience. A toi de voir.
Charly...











Caroline.K. 10/01/2009 06:10

Cher Charly,Je suis rassurée de constater que ma première impression était la bonne finalement, merci pour ton ouverture d'esprit. En tout cas, je crois que j'étais en quête de moi même jusqu'ici et que je pensais à tort que le changement viendrait des autres et j'ai eu la révélation quelque part que si je changeais pas dans ma tête, ou dans ma façon de ressentir les choses, y'a peu de chance pour que les choses changent autour de moi. Du coup, je pense que le hasard n'existe pas vraiment, mais en même temps j'ai du mal à lui donner le nom de dieu ou autre chose.

Charly... 14/01/2009 05:12


La quête de soi est une bonne chose, elle permet de mieux se connaître pour mieux s'apprécier. Je ne sais pas si elle a une fin mais tant que l'on est en quête, on est à la recherche de quelque
chose et on a une sensibilité en plein exercice, donc on est très réceptif quelque part. Tu es arrivée à une conclusion intéressante: tout se passe dans notre conception des choses. Pour une
artiste tu comprends ces mots d'une façon particulière. Bon, mais de là à dire que le hasard n'existe pas... tu veux sûrement dire qu'il n'explique pas tout. Et pourquoi as-tu du mal à l'appeler
Dieu ? Serait-ce parce que cette appellation suppose beaucoup plus, comme par exemple la notion d'un Etre intelligent qui attend quelque chose des créatures qu'il a créées ?
Charly...