Vingt-Quatre Heures

Publié le par Charly...


Comme son nom l'indique, "Vingt-Quatre Heures d'une femme sensible", le roman de Constance  de Salm expose les quarante-quatre lettres que cette femme sensible écrit pour faire part de ses mille et une émotions qui la tiraillent dans tous les sens. Ce livre se présente donc sous forme d'un monologue, d'une réflexion écrite où l'héroïne épanche la succéssion de sentiments qui l'animent. Au gré de ses illusions, ses doutes, ses craintes, ses angoisses, elle arrive à décrire de fort belle manière toute la palette de ressentis dont une femme passionnée est capable. On se surprend même à reconnaître certains signalements tant ils collent à notre réalité.

J'avoue que bien des lettres m'ont laissé un goût insipide alors que dans certaines autres on trouve des perles de descriptions détaillées et profondes sur la nature et la qualité de certaines émotions féminines. Ne serait-ce que pour ces quelques tournures poétiques, lyriques et bien agréables, on ne regrette pas la lecture de cet ouvrage. Ce n'est pas un livre que je recommanderais en premier lieu, mais je suis heureux d'avoir lu de bien belles formules qui traduisent exactement, avec une précision remarquable, ce que peut inspirer l'amour naissant.

Si exprimer ses sentiments forts à une personne a déjà de l'attrait, le faire avec grâce l'est encore davantage et rajoute de la qualité à la relation. Ce ne sont pas les détours, les explications, les images qui en font un discours ennuyeux. Bien au contraire. Ce genre d'écrit pourrait bien inspirer quelque romantique en herbe. Essayez-vous à la prose romantique, vous n'en serez que plus satisfaits et l'objet de vos flammes aussi.


Charly...

Publié dans J'ai lu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jim Dante 17/02/2009 21:14

Bonsoir ^^Je le note, mais comme j'ai une liste de lecture très importante, je ne peux rien promettre quant à la date à laquelle je commencerai à le lire...:0059:

Charly... 18/02/2009 07:10


Je comprends tout à fait. Des livres, il y en a plus qu'on ne pourra jamais lire dans toute notre vie. C'est pourquoi, je ne recommande rien en particulier, je sais que les listes sont déjà bien
longues. Je me contente d'informer mes chers et fidèles lecteurs du contenu et des impressions que tel ouvrage m'a inspirer, histoire d'avoir un sujet de discussion ou de réflexion. Mais bonne
lecture à toi, quel que soit le livre que tu as en cours. Viens nous en parler, à l'occasion.
Charly...


chris 29/01/2009 22:52

Ah ...voilà ....XIX ème ....mon siècle préféré de la littérature et de l'art ....l' éclosion des femmes ....je me disais bien , aussi ...Tout s'explique ....c'est l'aube de la passion pour la femme ..elle va faire des progrès très rapides ....trop rapides , peut etre ...Je lirais bien ,mais  j'ai si peu de temps ...fait rien , tu t'es si bien exprimé et moi ,  je porte tout ça dans mes tripes ..

Charly... 03/02/2009 05:07


Oui, chacun et chacune a son droit à l'expression et le public y gagne en découverte de nouveaux talents. Un jour tu auras le temps, ou tu le prendras. Ce jour-là tu te souviendras de cet article (
tu crois ?)
Charly...


chris 24/01/2009 18:44

Je ne savais pas que la passion puisse etre à ce point délicate ....peut etre n'était ce qu'amour ?Quelle époque ???

Charly... 28/01/2009 05:03


Mais on peut être passionné sans être extrémiste. Tout est dans la façon de l'exprimer et de le ressentir. L'époque du livre ? Je ne me souviens plus, je pense que c'est le XIXème siècle. Tu le
liras un jour n'est-ce pas ?
Charly...


Lady Angel 22/01/2009 21:39

Ah mais c'est fou ça ! Je reviens pour la troisieme fois sur cet article et mais c'est pas possible ça !  Je viens seulement de voir le dessin de la couverture alors que je l'ai regardé pour essayer de la lire pendant de longues minutes....Je suis morte de rire, je n'avais absolument pas vu le cou de cette femme. Rhoooo je suis miro. du haut de mes 40 balais je n'y vois plus ou je zappe la beauté???? mdrrrrJ'y retourne pour être sûre de voir la même chose héhéLady ;-)

Charly... 24/01/2009 02:33


Ben oui, parfois les choses sont sous nos yeux et on ne les voit pas. Cette leçon vaut bien un livre sans doute. Si tu crains de zapper la beauté, c'est un très bon signe d'une conscience aux
aguets. Continue.
Charly...


mamalilou 22/01/2009 01:01

beaucoup s'y essaient, certains réussissent,mais combien de fois décrit-on bien des choses que l'on voudrait ressentir aussi...combien de fois ne pouvons-nous pas les décrire aussi...c'est une disposition qui ne vient pas forcément à qui ne s'y investit pas quelque peu...un bel art en tous cas.