Se décider

Publié le par Charly...

 

   "Il n'y a pas d'économie à se coucher de bonne heure pour épargner la chandelle... s'il en résulte des jumeaux."


   Proverbe roumain




Avant toute décision importante, il convient de bien réfléchir pour tenter de prévoir l'imprévisible. Peser le pour et le contre. Jauger les avantages et les inconvénients. Connaître les tenants et les aboutissants. Prévoir les conséquences bonnes et mauvaises, l'impact sur nous et sur les autres, la différence entre notre situation actuelle et celle qui en résultera.


Cela revient à se poser les bonnes questions. Du genre: est-ce que le jeu en vaut la chandelle ? En ai-je réellement besoin ? Y a-t-il une différence entre besoin et envie sur ce sujet ? Dans certaines situations, ai-je le recul nécéssaire pour faire passer la sagesse avant mes préférences personnelles lorsque celles-ci relèvent davantage de désirs égoïstes que de l'intérêt partagé ? Autrement dit, ai-je suffisamment de maturité pour mettre les intérêts des autres avant les miens lorsque je peux le faire ?


Parfois il nous faut bien mesurer les résultantes possibles de certaines décisions qui paraissent sages. Un revirement inattendu peut, par la suite, déboucher sur une situation pire qu'à l'origine. Il arrive qu'à vouloir trop bien faire, on se casse les dents. Comme on dit souvent « le mieux est l'ennemi du bien ».


Une fois la question bien approfondie, examinée en long, en large,  à l'endroit, à l'envers, en travers et en diagonal, pendant une période de temps non pas infinie, mais raisonnable – il faudra bien finir par se décider – passons à l'action avec la conviction qui s'impose, de tout coeur et avec courage. Après, advienne que pourra, on assume.


Charly...

Publié dans Proverbes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre-Louis 23/03/2009 16:43

Moi, j'ai plutôt l'impression de faire les choses au pifomètre ! J'en arrive quand même à la même conclusion : advienne que pourra !Merci pour tes commentaires. J'ai mis un lien vers chez toi. A bientôt.

Charly... 25/03/2009 05:58


Si ton pifomètre est bien réglé, pas de problème. Merci pour tes visites.
Charly...


fethiok 20/03/2009 11:19

Se décider...c'est oser!

Charly... 23/03/2009 06:01


Absolument. Osons !
Charly...


Caroline.K 15/03/2009 22:25

Coucou Charly

J'aimerais bien penser comme le vieil indien et agir aussi vite mais c'est pas que je pense trop, c'est que je flippe simplement, je crois toujours que les choses vont aller mal, bon pas toujours mais quand meme, plus ca va, plus je me rends de certaines choses sur lesquelles il vaut vraiment que je fasse un effort et au lieu d'imaginer toujours le pire, je me force a penser le contraire de ce que je penserais normalement. C'est un peu comme si on etait deux en ce moment dans mon corps. C'est pas trop grave dis ?

Charly... 19/03/2009 05:57


Mais non mon petit, ce n'est pas trop grave, ça nous arrive à tous. L'indécision nous retient toujours un peu plus qu'on ne voudrait ou qu'on ne devrait. Mais ce n'est pas en s'inquiètant plus
qu'il n'est nécéssaire que l'on va arranger les choses. Au contraire, plus on s'inquiète au delà du raisonnable, moins on y voit clair et plus on hésitera. C'est tout un excercice que d'apprendra à
voir les choses comme elles sont et pas comme on craint qu'elles soient. L'once de péssimisme qui sommeille en toi, il faut absolument le vaincre. Allez au travail et bon courage.
Charly...


chrystelyne 28/02/2009 15:21

 Hello Charly !Je suis très en retard, les vacances,  un retour plutôt mouvementé : cambriolage, et aussi une  hospitalisation dans la famille  m'ont tenu éloignée de mon ordi !!!! Je profite du calme  après la tempête pour me mettre à jour  et te rendre visite !en bref  j'ai envie  de dire  que trop de réflexion tue parfois l'action  et que  l'avis  d'autrui ne correspond pas toujours  à ses propres besoins envies, besoins  et puis  parfois  un brin d'audace  de fantaisie,  d'imprévu  c'est pas mal non plus ! Il est bon parfois  de  ne  pas prendre que de sages décisions ! Parfois !!!!!Bises chrystelyne

Charly... 04/03/2009 05:25


Eh bien Chrystelyne, quelle vie tu mènes ! Des vacances, passe encore, mais un cambriolage quand même, tu aurais pu te retenir ! Non, je plaisante, histoire de dédramatiser. Ce n'est jamais drôle
de retrouver son foyer sens dessus dessous. Ils n'ont pas emporté l'ordinateur, c'est déjà ça. Le reste... Et l'hospitalisation, ce n'est pas drôle non plus, mais là c'est pour un bien. Enfin, te
voilà de retour même si légèrement malmenée. Tu as raison, trop de réflexion... c'est pourquoi il faut finir par se décider au bout d'un délai raisonnable. L'avis des autres vaut ce qu'il vaut, ils
n'ont pas toujours tous les éléments en main. Pour l'audace et la fantaisie ou l'imprévu, parfois il n'est pas si mal, mais parfois... on se retrouve avec des jumeaux à élever ! Au fait, au bout de
quatre jours, tu as remis un peu d'ordre dans la maison, j'espère. Tu y réfléchiras à deux fois avant de repartir en vacances.
Charly...


liedich 20/02/2009 21:02

Bonsoir et désolé du délai mais j'ai un retard d'enfer.Se décider ! De toute façon, l'unanimité est elle possible ?Peut on être sûr qu'il n'y aura pas entre le choix et l'effet ce que j'appelerai une décontextualisation ?N'y a t il pas et n'est ce pas normal une non communauté d'intérêts entre les êtres ! Ce que je retiens, c'est ta fin que je partage; passons à l'action avec la conviction et assumons.J'aime ta capacité de raisonnement.Merci Charly et douce nuit.    

Charly... 23/02/2009 04:34


Ne t'en fais pas pour le retard, on n'est jamais préssé par ici. On prend son temps. Le temps de réfléchir, le temps de vivre et d'apprécier les choses. Tu l'as dit, on n'est sûr de rien, la
décontextualisation est toujours possible et c'est ce qui en fait le charme si l'on sait le voir ainsi. Pour ce qui est de la non communauté d'intérêts entre les êtres, j'ai comme l'impression
qu'elle serait un facteur de division, d'indifférence, d'éloignement, à moins qu'il ne s'agisse d'une facette du respect, un droit à la différence, à la variété. Tout dépend de la façon que l'on a
de percevoir et de sentir les choses, pourvu qu'elles ne fassent pas souffrir. Merci, Liedich, pour cette pointe de précision et pour ton amitié sincère.
Charly...