Un problème, une solution ?

Publié le par Charly...

probleme.jpg

 

 

Le gamin est triste, son jouet est cassé. Il ne peut plus jouer à son jeu favoris. Pourtant il passait bien des heures à s'imaginer des tas d'aventures, des tas de situations où il devait s'ingénier à trouver une solution pour se dépêtrer de problèmes qui apparemment n'avaient pas de solutions évidentes. Mais maintenant tout est fini. Il n'y a pas d'issue. Quand c'est cassé, c'est cassé. Il faudra en faire son deuil.

Alors, l'air résigné, complètement désemparé, il se dirige vers son père avec tout l'espoir que lui octroie sa maigre expérience, sa grande confiance en son père, lui qui a tout pouvoir, lui qui est le plus fort. Il doit bien pouvoir faire quelque chose. Au pire, racheter un nouveau jouet.

 

Ah! que la vie serait bien plus simple s'il y avait un moyen infaillible de résoudre tous les problèmes que nous rencontrons. Nous n'aurions plus à nous préoccuper inutilement à propos de quoi que ce soit qui ne tournerait pas rond. Quoi qu'il arrive, nous saurions que La solution existe et qu'elle est à portée de main.

 

Dans la réalité, il en va tout autrement. Pour les plus pessimistes, le premier réflexe serait de se plaindre légitimement et de considérer que la fatalité s'est encore abattue sur nous. Cela ne ferait pas avancer les choses mais au moins, on se sentirait soulagé – faussement soulagé même – et puis après tout, que peut-on y faire ? La sagesse ne commande-t-elle pas de savoir se résigner face à toute situation ?

 

Pour les optimistes la situation est claire: on va s'en sortir ! Il n'y a pas de problème, il n'y a que des solutions. Faire confiance à la bonne étoile qui ne cesse de briller au dessus de notre tête et la solution viendra d'elle-même. Ne nous en sommes-nous pas sortis jusqu'à présent ? Certes nous avons su nous adapter à toute situation, alors pourquoi paniquer ? Il se peut même que les issues que l'on a connues dans le passé aient été précisément les réponses à nos attentes.

 

Citons encore les plus philosophes d'entre nous, qui aiment voir les choses avec des yeux bien à eux. Ils n'ont pas forcément de solution mais leurs façons d'apprécier une situation les tranquillisent immédiatement. Ils peuvent très bien avoir ce point de vue: si le problème a une solution, pourquoi s'inquiéter? Puisqu'elle existe... Maintenant si le problème n'a pas de solution, alors pourquoi s'inquiéter et tenter de le résoudre? On se fatiguerait en vain.

 

La question est donc posée: tout problème a-t-il une solution ?

 

Si oui, alors d'où viendrait-elle ? Serait-elle à notre portée ? Existe -t-il encore des problèmes sur terre que l'on n'ait pas encore résolus mais qui le seront à terme ? Dans ce cas, soyons confiants en l'avenir sachant que tout finira par s'arranger. Ce n'est plus qu'une question de temps. Et, en attendant ce jour béni, apprenons à patienter. Sachons faire les efforts nécessaires pour essayer de trouver la solution à notre problème du jour et ne tirons pas de conclusions hâtives si l'on ne parvient pas à la trouver. On pourrait même trouver des solutions intermédiaires. Elles ne répondent pas forcément parfaitement ou de la manière la mieux adaptée, mais elles ont l'avantage de proposer un compromis acceptable.

 

Si la réponse est non, alors cela voudrait dire qu'il existe des problèmes qui seront sans solution malgré tous nos bons efforts pour les résoudre. Le tout serait de savoir comment identifier ces situations sans issue de manière à ne pas nous évertuer en vain à chercher une réponse. Il ne nous resterait plus qu'à apprendre à nous résigner si par malheur nous tombions dans ces pièges fatals.

 

Alors qu'en pensez-vous ?


Charly...

Publié dans Charly

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chrystelyne 26/07/2010 13:44



Enfin te voilà de retour  ! Par contre Charly tu sais ? c'est les vacances et ta philosophie du jour  vient perturber le
repos  cérébral !!!!! Alors  pour faire vite et simple , je dirai que  la plupart des problèmes ont une solution mais  qu'elle peut  être différente  pour
les uns et les autres et que  certains problèmes sont sans solutions , fort heureUsement, il ya encore des choses qui nous dépassent , la vie autrement serait  bien
fade et inutile !


Très , très  heureuse de ta résurrection à la blogsphère , tu m'as manqué l'ami !


bises   chrystelyne



Charly... 12/11/2011 22:21



Eh oui, il aura fallu attendre presque un an et demi pour que je daigne répondre à ce gentil commentaire. C'est impardonnable ! La vie est ainsi faite que dans mon cas, elle m'offre une
surabondance de centres d'intérêts alors que le temps, lui, reste inflexible 24 heures par jour et pas une de plus !
Tu as raison, il y a encore des choses qui nous dépassent. Et il y en aura toujours ! Le tout serait de trouver notre place dans ce rouage universel, sans envier ni jalouser celle des autres.
Je suis heureux de revenir lentement dans ces activités qui m'occupaient tant jadis...
Charly...



liliba 17/07/2010 10:17



Bien sûr que tout problème a une solution ! Parfois difficile à trouver, parfois longue à trouver, il faut aussi de temps à autre contourner le problème et l'attaquer sous un autre angle, mais
tout se résoud toujours. Sauf les graves problèmes de santé où nous ne maîtrisons plus rien.


D'ailleurs, ton billet apparaît chez moi avec les petits dessins de la police Webdings, et j'ai dû copier-coller ton texte et le remettre sous times pour le lire !



Charly... 12/11/2011 21:42



Enfin je réponds ! Il paraît qu'il n'est jamais trop tard pour bien faire. Ces soucis avec les différentes polices de caractère sont des plus embêtants, j'ai voulu changer pour utiliser toutes
les variétés d'impression, mais voilà le revers de la médaille! Je veillerai à ne plus prendre ces risques inutiles, pour le confort de mes lectrices et mes lecteurs. J'aime le positivisme de ton
commentaire, teinté de réalisme. Il est quand même à souhaiter que nous ne connaissions qu'un minimum d'ennui, la vie se chargera de notre lot.


Charly...